Chromium dit au revoir à NPAPI et Flash

Chrome

Max Heinritz annoncé sur les listes de diffusion des développeurs de Chrome que le navigateur ne prendra plus en charge les plug-ins utilisant NPAPI dès la sortie de la version 34, ce qui arrivera en avril. L'idée était de cesser de les soutenir jusqu'à la fin de 2014 mais ils ont décidé d'aller de l'avant car ils ne mettront pas en œuvre le soutien au NPAPI en Aura Linux.

Pour cette raison, de nombreux plug-ins utilisant NPAPI cesseront de fonctionner, y compris parmi eux Adobe flash, ainsi que d'autres plug-ins multimédias utilisés sous Linux, tels que le plug-in Totem.

Le retrait du support Flash portera un coup dur aux utilisateurs de la version gratuite de Chrome car malheureusement, il y a encore beaucoup de choses sur le Web qui dépendent du plug-in Adobe. Ceci sans nuire aux autres plug-ins dépendants de NPAPI.

Cela ne veut pas dire, cependant, que les utilisateurs de Chromium seront privés de Flash pour toujours car ils pourront toujours utiliser la version du plug-in Adobe qui utilise PPAPI. Cette version de Flash est incluse dans le package Chrome pour Linux, Windows et Mac OS X, mais elle ne dispose pas d'un programme d'installation distinct.

Ainsi, les utilisateurs de Chromium ont deux options:

  • Passer à Chrome
  • Installez et utilisez la version de Flash qui utilise PPAPI (Pepper Flash)

Cette dernière option peut être réalisée de différentes manières, soit en extrayant manuellement Flash d'un package Google Chrome, soit en via un référentiel supplémentaire.

Plus d'informations - En savoir plus sur Chromium sur Ubunlog, Mozilla mise beaucoup sur Shumway dans Firefox
La source - Listes de diffusion


Le contenu de l'article adhère à nos principes de éthique éditoriale. Pour signaler une erreur, cliquez sur c'est par ici !.

Un commentaire, laissez le vôtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

  1. Responsable des données: Miguel Ángel Gatón
  2. Finalité des données: Contrôle du SPAM, gestion des commentaires.
  3. Légitimation: votre consentement
  4. Communication des données: Les données ne seront pas communiquées à des tiers sauf obligation légale.
  5. Stockage des données: base de données hébergée par Occentus Networks (EU)
  6. Droits: à tout moment, vous pouvez limiter, récupérer et supprimer vos informations.

  1.   Tanrax dit

    Chromium ne doit pas être appelé un navigateur de masse, et avec cette torsion, il ne gagnera pas plus d'utilisateurs. Attention, la décision me semble cohérente, mais pas nécessaire.